Qu'est-ce que la stimulation cérébrale profonde ?
sources : publicité commerciale MEDTRONIC - commentaires AIDYSTON

La stimulation cérébrale profonde ?

La stimulation cérébrale profonde est utilisée comme traitement dans certains cas de maladie de Parkinson et dystonies. Elle consiste à stimuler électriquement des structures ciblées du cerveau - le noyau sous-thalamique (NST) ou le globus pallidus interne (GPi) - qui régulent les mouvements et la fonction musculaire. Une sonde munie d'électrodes minuscules est implantée chirurgicalement dans le cerveau et reliée en sous-cutané par une extension à un neurostimulateur implanté près de la clavicule. La stimulation électrique peut être réglée d'une manière non invasive en fonction des besoins de chaque patient.

Le système de stimulation est implanté par une équipe de neurochirurgie fonctionnelle à l'aide d'un cadre stéréotaxique et de techniques d'imagerie, comme l'imagerie par résonance magnétique (IRM) ou la tomodensitométrie, pour cartographier et localiser la cible dans le cerveau. La sonde est introduite dans le crâne par un trou de trépan et implantée dans la zone ciblée du cerveau.


Patient installé sous cadre électrostatique.
Pose des électrodes en cours.



Avant l'opération d'implantation de la sonde, le cuir chevelu du patient est anesthésié. On pratique le trou de trépan et l'on introduit dans le cerveau une électrode de test. Le patient reste éveillé, conscient et le neurochirurgien et un spécialiste des troubles du mouvement peuvent tester la stimulation afin de maximiser la suppression des symptômes et de réduire au minimum les effets secondaires avant de mettre en place la sonde de stimulation chronique.

Une fois la sonde de stimulation chronique en place, le patient est mis sous anesthésie générale. Puis l'on passe une extension sous le cuir chevelu et sous la peau du cou et de l'épaule afin de relier la sonde au neurostimulateur. Enfin, une petite incision est pratiquée près de la clavicule et le neurostimulateur est implanté en sous-cutané.

Certaines personnes quittent l'hôpital le jour suivant l'implantation ; d'autres y séjournent quelques jours. La plupart se rétablissent rapidement et la plupart ressentent peu de gêne pendant la cicatrisation. Toutefois, les médecins recommandent aux personnes implantées d'éviter tout effort physique pendant plusieurs semaines après l'implantation.

Peu de temps après l'opération, le patient revient voir le médecin pour la programmation initiale du neurostimulateur. En programmant le neurostimulateur, le médecin tente d'optimiser la maîtrise des symptômes de la maladie de Parkinson et de réduire au minimum les effets secondaires éventuels. Puis il planifie des consultations de suivi pour maximiser les avantages.

Pour régler la stimulation, un médecin ou un clinicien utilise un programmateur qui communique par radio-fréquence avec le neurostimulateur, ce qui constitue une manière indolore et non invasive de régler la stimulation en fonction des besoins du patient.

Comment ressent-on la stimulation ?

La plupart des personnes traitées par la stimulation cérébrale profonde ne sentent rien d'autre que les effets de la stimulation qui réduisent certains des symptômes dopa-sensibles de la maladie de Parkinson. Cependant, il se peut que certaines personnes ressentent des picotements pendant un bref instant au moment de l'activation du neurostimulateur.

 

La stimulation cérébrale profonde guérit-elle la maladie de Parkinson ?

La stimulation cérébrale profonde ne guérit pas la maladie de Parkinson. Il n'existe pas à l'heure actuelle de remède à la maladie de Parkinson. La stimulation cérébrale profonde peut traiter certains des symptômes de la maladie de Parkinson et améliorer les fonctions mais ne guérit pas la pathologie sous-jacente. Si le traitement est arrêté, les symptômes du patient réapparaissent.

Le système de stimulation cérébrale profonde est constitué de plusieurs composants :

Composants implantables

Neurostimulateur

Neurostimulateur

Le neurostimulateur produit les impulsions électriques nécessaires pour la stimulation. Il ressemble à un stimulateur cardiaque

Le neurostimulateur est implanté sous la peau près de la clavicule. Selon le modèle, on peut relier 1 ou 2 sondes au neurostimulateur

Sonde

La sonde est un fil isolé très fin terminé par quatre électrodes.

Extension

Extension

L’extension est un fil isolé très fin passant sous la peau et reliant la sonde au neurostimulateur.

 

Composant pour le patient

Extension

Télécommande

La télécommande permet aux patients
de contrôler la charge de la pile du stimulateur, d'arrêter ou de remettre en route la stimulation.

 

Composant pour le médecin

Extension

Programmateur

Le programmateur permet le réglage non invasif par le médecin des neurostimulateurs.

C'est un appareil portatif léger qui peut être utilisé n'importe où et à tout moment.